I Raeliani vogliono rivalutare la svastica come simbolo di pace, buon auspicio e armonia

21/7/2013

I Raeliani che vogliono rivalutare la svastica (segno di pace, dicono, usurpato dai nazisti) paiono sortiti da un libro di Kurt Vonnegut, grande cantore comico della pazzia post-moderna americana. Le neoreligioni, le sette di picchiatelli, gli assembramenti scombiccherati delle solitudini umane erano una sua passione. Inventava nuove sette quasi ad ogni romanzo, e le vedeva nascere attorno a sé nella società disgregata, tra i cocci dell’Ordine perduto. Era capace di parlare delle derive umane con gentilezza e buon umore e anche per questo fu un grande scrittore.

I Raeliani sostengono la natura extraterrestre della vita umana per mano degli Elohim, creature venute dallo spazio. Non si capisce bene perché amino tanto la svastica, ma in fondo non importa, ci basta sapere che non intendono riorganizzare deportazioni. Non sono tanti ed ebbero un breve momento di celebrità una ventina d’anni fa quando il loro capo andava da Costanzo. Le sette in genere hanno anche risvolti molto pericolosi (patrimonialmente e psicologicamente). Ma forse ai Raeliani, per risolvere i loro problemi, basterebbe leggere Vonnegut.

di Michele Serra

Fonte: Repubblica (L’Amaca)

 

 

 

Svastica day, al via la quarta edizione. I Raeliani vogliono riabilitare il simbolo nazista

21/7/2013

La “Giornata mondiale per la riabilitazione della svastica” giunge, quest’anno, alla quarta edizione. Nella giornata odierna sono previste celebrazioni da un capo all’altro del globo. In Italia l’appuntamento è a Milano in Piazza Argentina, dalle 15.00 alle 18.00. A promuovere la manifestazione non sono gruppi nazi-fascisti, come si potrebbe facilmente pensare, bensì il movimento dei Raeliani. Fondato nel 1976 da Claude Vorilhon (al quale un extraterrestre impone il nome di Rael), il gruppo religioso ritiene che la vita terrestre sia stata creata da un gruppo di alieni, denominatiElohim. Crede, inoltre, che l’immortalità sia raggiungibile attraverso un’opportuna combinazione di clonazione e trasferimento della mente.

Ai vari aspetti della dottrina dei Raeliani e alla loro diffusione in Italia (peraltro, limitata) Gianni Del Vecchio e Stefano Pitrelli hanno dedicato un capitolo del saggio Occulto Italia. In riferimento alla svastica e al valore simbolico d’essa per i raeliani i due giornalisti rilevano: “Da un punto di vista politico, l’organizzazione raeliana è molto discussa per l’utilizzo di un simbolo inquietante: due triangoli intrecciati con l’aggiunta di una svastica all’interno”. Perché mai un tale uso? La risposta è loro data da Marco Franceschini, responsabile italiano del movimento: “Ma la svastica è un simbolo di pace, buon auspicio e armonia, portato sulla terra dai nostri Creatori, e purtroppo macchiata dal criminale uso che ne hanno fatto i nazisti”.

Fonte: HUFF POST

http://www.huffingtonpost.it/2013/07/18/svastica-day-20-luglio-quarta-edizione-raeliani_n_3615946.html?utm_hp_ref=italy

 

 

 

 

Les raëliens célèbrent la 4ème édition de la “Journée de Réhabilitation du Swastika” et demandent sa reconnaissance mondiale, quoique le ciel de Montréal, Toronto et Vancouver les laisse perplexes

MONTRÉAL, le 19 juill. 2013 /CNW Telbec/ – La télévision américaine a récemment projeté une photo représentant un swastiska situé sur une ancienne arche, lors du jeu télévisé “Jeopardy”. Cet indice était donné dans le cadre d’un questionnaire sur le thème des “religions asiatiques”. Le commentaire en voix off spécifiait que cet ancien symbole que l’on trouve dans certaines religions asiatiques signifiait simplement paix, bonne volonté et bonne fortune, et ce jusqu’à ce que les nazis ne l’exploitent.

C’est précisément ce type d’informations que le Mouvement Raëlien International (MRI) souhaite voir diffuser par les principaux médias occidentaux. Ainsi, les raëliens du monde entier se préparent à célébrer et à promouvoir la 4ème édition de la Journée de Réhabilitation du Swastika, événement annuel qui se déroulera ce samedi 20 juillet 2013.

«Le fait que le swastika soit un ancien symbole honorable et dont la signification est positive est établi et connu dans de nombreux pays orientaux», déclare Thomas Kaenzig, Guide raëlien et Président de l’Alliance ProSwastika. «Nous souhaitons donc que les personnes  d’autres cultures aient aussi connaissance de ces savoirs orientaux, afin que nous puissions, une fois pour toutes, réhabiliter ce symbole si important pour des milliards d’entre nous.»

Des événements créatifs célébrant le patrimoine historique et religieux du swastika auront lieu ce samedi 20 juillet, dans de nombreuses villes d’Europe, des Amériques, d’Afrique, d’Australie et du Moyen-Orient, y compris à Tel-Aviv, précise Thomas Kaenzig. Il souligne également que l’on peut trouver, partout sur terre, des représentations du swastika datant d’époques pré-nazies. Certains sont même situés dans des lieux qui surprennent généralement ceux qui l’associent uniquement à l’infâme régime nazi.

«Des swastikas peuvent être observés en Israël sur de nombreux sites historiques, ainsi que dans plusieurs synagogues juives datant d’avant 1930, partout au monde – dont celle de Vérone, en Italie. Dans des temps plus anciens, le swastika n’avait que des connotations positives pour les Juifs» déclare Kaenzig.

Le swastika est un symbole précieux pour les raëliens: entremêlé avec deux triangles, il forme le symbole raëlien.

«Le swastika, dans notre symbole, représente l’infini dans le temps et les deux triangles auxquels il est relié l’infini dans l’espace», explique Kaenzig. «Nous affichons ces représentations du swastika lors de nos Universités du Bonheur annuelles à travers le monde – dont la plus récente au Mexique – et nous utilisons également le swastika tout au long de l’année, conformément à notre philosophie et pour rendre hommage à nos Créateurs, les Elohim, qui nous ont transmis ce symbole».

Il ajoute que les raëliens lancent un appel spécial à la communauté hindoue du monde entier, qui compte un milliard de fidèles, les invitant à participer à la prochaine Journée de Réhabilitation du Swastika.

«Nous espérons que les hindous d’Orient et d’ailleurs soutiendront leurs compatriotes hindous vivant en Occident», précise Kaenzig. «Plusieurs groupes minoritaires en Occident, incluant les raëliens, les amérindiens et les hindous, sont victimes de discrimination s’ils affichent ouvertement ce symbole qui est pourtant si important dans leurs croyances respectives. Récemment, dans une école publique américaine, un enfant hindou a été orienté vers le service d’aide psychologique scolaire et a fait face à des mesures disciplinaires, pour avoir simplement dessiné un swastika lors d’une activité sur le thème des vacances.»

L’année dernière, lors de la Journée de Réhabilitation du Swastika, le Mouvement Raëlien a fait voler des bannières affichant le swastika au-dessus des plages qui bordent un certain nombre de grandes villes occidentales.

«Cette année, des bannières sur le thème du swastika flotteront à nouveau dans le ciel américain et canadien», poursuit Kaenzig. «Nous sommes toutefois surpris du refus de faire voler notre bannière à Montréal par le Centre Pluridisciplinaire d’Aviation du Québec Inc. (CPAQ Aero), à Toronto par le Brampton Flight Center et à Vancouvernous n’avons trouvé aucune compagnie disponible pour faire voler notre bannière. Nous nous posons la question s’il ne s’agit pas d’un cas de discrimination à la fois envers notre religion et envers le vénérable symbole religieux qu’est le swastika. S’il s’agissait d’une croix, nous refuserait-on le contrat sous prétexte que le KKK a utilisé ce symbole» ajoute Marc Rivard, Guide-Évêque, responsable du Mouvement Raëlien Canadien. «Toutefois, l’accent sera particulièrement mis sur la reconnaissance mondiale du sens véritable et positif de ce symbole. Il s’agit d’un effort de rééducation mondiale».

Les raëliens invitent les membres de toutes les religions qui utilisent le swastika comme symbole, ainsi que tous les amoureux de la liberté religieuse, à se joindre à eux pour la Journée de Réhabilitation du Swastika.

«Le swastika est utilisé à travers le monde depuis des milliers d’années comme symbole de bien-être et porte-bonheur. Quand les Occidentaux l’associent à l’horreur des crimes nazis, ils nient alors le droit de millions de personnes de vivre leur religion librement» ajoute-t-il. «Il est temps de réhabiliter définitivement ce symbole pacifique et d’éliminer toute trace négative imposée par ceux qui l’ont usurpé au XXème siècle ».

Fonte: CNW

http://www.newswire.ca/en/story/1200733/les-raeliens-celebrent-la-4eme-edition-de-la-journee-de-rehabilitation-du-swastika-et-demandent-sa-reconnaissance-mondiale-quoique-le-ciel-de-montreal

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...