Francia. Psicoterapeuta e consorte condannati per abuso di debolezza. Estorcevano ingenti cifre manipolando psicologicamente i pazienti e inducendo in loro falsi ricordi traumatici

13 Febbraio 2014

Un psychothérapeute a soutiré plus de 200.000 euros à une patiente

Un psychothérapeute et son épouse ont été condamné à de la prison avec sursis pour avoir soutiré des centaines de milliers d’euros à une patiente.

La balance de la justice, le 12 février 2013 à l'Assemblée nationale (image d'illustration)

Un psychothérapeute de 78 ans et son épouse qui avaient soutiré 238.000 euros à une ancienne patiente ont été condamnés respectivement à un an de prison avec sursis et six mois de prison avec sursis pour “abus de faiblesse”.

Ils ont en outre été condamnés respectivement à 50.000 euros et 25.000 euros d’amende.

La victime, Sophie Poirot, leur nièce par alliance, s’est vu allouer 80.000 euros de dommages et intérêts.

Benoît Yang Ting et son épouse Suzanne étaient également poursuivis pour les mêmes faits au préjudice de Bernard Touchebeuf, chef d’entreprise qui avait versé 750.000 euros au psy, mais la cour d’appel de Paris a jugé ces faits prescrits.

Manipulation mentale, faux souvenirs traumatisants

Benoît Yang Ting, accusé par les plaignants de les avoir manipulés mentalement pendant des années, en leur instillant notamment de faux souvenirs traumatisants, avait été condamné en première instance le 12 juin 2012 à un an de prison avec sursis. Le tribunal correctionnel de Paris l’avait également condamné à une amende de 50.000 euros et à verser, au titre des dommages et intérêts, 100.000 euros et 50.000 euros aux deux victimes. Il avait en revanche relaxé son épouse, Suzanne.

Les méthodes thérapeutiques de Benoît Yang Ting, décrit par la partie civile comme un véritable gourou plongeant ses proies dans un “esclavage”, impliquaient notamment pour ses patients de se déshabiller intégralement pendant de longues sessions éprouvantes, afin de revivre des souffrances enfouies.

Le thérapeute facturait 320 euros de l’heure avec 50 euros supplémentaires pour chaque faute d’orthographe commise dans des compte-rendus que les patients devaient ensuite lui remettre.

Un état de dépendance psychique

L’avocate générale a estimé que les méthodes employées étaient “de nature à mettre (les plaignants) en état de sujétion” et sortaient de “l’emprise” dans laquelle ils étaient plongés,“psychiquement dans un état de totale dépendance”.

Elle a également estimé que Mme Yang Ting était “co-auteur” car “parfaitement au courant”, d’autant que les versements ont “profité au couple”.

En défense, Me Laurent Pasquet Marinacce a fustigé un dossier “présenté dès le départ comme un dossier de secte, une plainte de l’ordre de la thèse où tout est relu à l’aune de ce choix”.

Son confrère François Gibault a relevé que les plaignants s’étaient longtemps félicités de leurs thérapies, et qu’ils étaient tous deux eux-mêmes diplômés en psychologie, l’une étant par ailleurs avocate et l’autre consultant notamment en ressources humaines, les estimant de ce fait peu manipulables.

FONTE: RTL

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/un-psychotherapeute-a-soutire-plus-de-200-000-euros-a-une-patiente-7776585035

Un psy-gourou condamné à un an de prison avec sursis en appel

L’homme, un psychothérapeute aujourd’hui âgé de 78 ans, induisait de faux souvenirs traumatisants à ses victimes, pour mieux leur soutirer de l’argent par le biais de “thérapies” hors de prix. 

Il était parvenu à persuarder Sophie Poirot qu’elle avait subi des viols durant son enfance. Benoît Yang Ting, un psychothérapeute de 78 ans, a vu sa peine pour abus de faiblesse confirmée en appel: un an de prison avec sursis et 50 000 euros d’amende. Il devra verser non pas 50 000 euros de dommages et intérêts, comme prévu en première instance, mais 80 000 euros à la victime, sa nièce par alliance. Cet homme induisait de faux souvenirs traumatisants à ses victimes et leur demandait beaucoup d’argent pour les “soigner”.

Ainsi, lui et sa femme -relaxée en première instance, mais condamnée en appel à six mois de prison avec sursis et 25 000 euros d’amende- ont soutiré 238 000 euros à Sophie Poirot pendant 12 ans.

Le thérapeute la faisait participer à des stages intensifs facturés 40 000 euros la semaine ou à des séances de thérapie à 320 euros de l’heure. Peu à peu, la jeune femme s’est coupée de sa famille et de ses amis, pour suivre les préceptes du “gourou”. Jusqu’à “accepter” d’avoir des relations sexuelles avec lui. “Le principe de la thérapie, c’était des sessions de trois à cinq semaines, six à huit heures par jour, sept jours sur sept, que vous passiez allongé nu sur un divan, soi-disant à revivre des souffrances passées”, avait raconté la plaignante lors du premier procès en 2012. Son calvaire a duré 12 ans.

Des victimes “dans un état de totale dépendance”

L’avocate générale a estimé que les méthodes employées étaient “de nature à mettre (les plaignants) en état de sujétion” et sortaient de “l’emprise” dans laquelle ils étaient plongés, “psychiquement dans un état de totale dépendance”. Elle a également estimé que sa femme Suzanne Yang Ting était “co-auteur” car “parfaitement au courant”, d’autant que les versements ont “profité au couple”.

Benoît Yang Ting et son épouse Suzanne étaient également poursuivis pour les mêmes faits au préjudice de Bernard Touchebeuf, mais la cour d’appel de Paris a jugé ces faits prescrits. Ce consultant en management avait cru se souvenir avec le thérapeute qu’au troisième mois de la grossesse, sa mère avait mis “une aiguille à tricoter dans son utérus” pour avorter de lui. Le chef d’entreprise avait versé 750 000 euros au psy.

 

FONTE: L’EXPRESS

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/un-psy-gourou-condamne-a-un-an-de-prison-avec-sursis-en-appel_1651397.html#

Advertisements

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...