FRANCIA. Processo d’appello per il guru seguace di Krishna, condannato a 15 anni di reclusione per violenza sessuale su alcune adolescenti.

4 Marzo 2014

Il guru di Valbonne è comparso davanti  la Corte d’Assise di Bousche-du-Rhône

In Ottobre 2013, Sean O’Neil era stato condannato a 15 ani di reclusione dalla Corte d’Assise delle Alpi Marittime per violenze sessuali commesse a Valbonne fra il 2009 e il 2011.

L’ informatico australiano è comparso in appello davanti la Corte d’Assise di Bousche-du-Rhône per violenze sessuali commesse fra il 2009 e il 2011 in danno di tre adolescenti, in un contesto di manipolazione mentale, fatti che ha sempre  contestato. Su richiesta della parti civili, l’udienza, che si è aperta mercoledì, si terrà a porte chiuse fino alla sentenza di lunedì.

Sean O’Neil, 43 anni, era stato condannato il 17 ottobre 2013, a quindici anni di reclusione dalla Corte d’Assise delle Alpi Marittime per violenze sessuali commesse a Valbonne (Alpi Marittime).

Seguace della spiritualità induista Hare Krishna, l’uomo è stato accusate dalle ragazze di pratiche sessuali che avevano accettato,  assicurano, in ragione di un ricatto emotivo, in una situazione di controllo morale e di sottomissione.

Un perito psicologo ha evocato anche “uno stato simile all’ipnosi”

 

Libera traduzione a cura favisonlus dell’articolo “Le Gourou de Valbonne comparaît en appel devant la Cour d’Assises des Bouches du Rhône“, tratto da http://m.france3-regions.francetvinfo.fr/cote-d-azur/2015/03/04/le-gourou-de-valbonne-comparait-en-appel-devant-la-cour-d-assises-des-bouches-du-rhone-667687.html#xtref=

 

Le gourou adepte de Krishna accusé de viols d’adolescentes

L’homme est poursuivi pour des viols commis en 2009 et 2010 sur trois adolescentes d’une quinzaine d’années, sur fond de manipulation mentale, des faits qu’il a toujours contestés

A la demande des parties civiles, l’audience se tient à huis clos jusqu’au verdict lundi. Sean O’Neil, 43 ans, avait été condamné, le 17 octobre 2013, à quinze ans de réclusion criminelle par la cour d’assises des Alpes-Maritimes pour des viols commis à Valbonne (Alpes-Maritimes) en 2009 et 2010.

Emprise morale et soumission

Adepte de la spiritualité hindouiste Hare Krishna, il est accusé par les jeunes filles de pratiques sexuelles qu’elles avaient acceptées, assurent-elles, en raison d’un chantage affectif, d’une situation d’emprise morale et de soumission.

Un expert psychologue évoque même « un état proche de l’hypnose ».

Mercredi, avant le prononcé du huis clos, cet homme de grande taille est apparu devant la cour avec des lunettes de métal et un bouc soigné.

Culte de Krishna

L’accusé, dont on sait peu de choses sur la personnalité – il a tour à tour parlé de parents physiciens puis comédiens de cirque – a toujours contesté toutes les accusations, y compris celles de corruption de mineures. Il avait notamment imposé aux jeunes filles de vivre nues à son domicile et pris des photos d’elles en position lascive.

Il affirme que les relations sexuelles étaient consenties et même réclamées par des adolescentes l’implorant à genoux.

Après des mois de contact via Facebook, Sean O’Neil avait rencontré, en mai 2009, une jeune fille et vécu avec elle « une relation de couple normale », connue de la mère de l’adolescente.

Celle-ci partageait avec lui son culte voué à Krishna : régime végétarien, récitation de la prière 1 700 fois par jour en égrenant les perles d’un chapelet… Une camarade âgée de quinze ans était ensuite introduite dans cette relation de couple.

Gourou

L’accusé se faisait appeler « Mon roi » par les deux jeunes filles dont le statut était celui d’« esclave ». L’une d’elles avait dénoncé cette situation à une assistance sociale scolaire assurant que son consentement avait été « manipulé » par cet homme qu’elle décrivait comme un « gourou ». 

Les deux jeunes filles assurent qu’elles avaient pour mission de recruter d’autres adolescentes en vue d’une installation commune dans une grande maison en Australie. L’enquête avait permis d’identifier une troisième jeune femme ayant un temps partagé la vie de ce « couple ».

Celle-ci ne s’est pas constituée partie civile et devrait être entendue par la cour d’assises comme témoin.

La défense plaide l’acquittement

Me Dominique Teboul plaidera l’acquittement de l’accusé « qui a été jugé à Nice en morale mais pas en droit. Il n’a rien imposé, ni les relations sexuelles, ni sa philosophie de vie basée sur le respect de la volonté des uns et des autres ».

La cour d’assises d’appel, qui le juge à nouveau pour des viols sur les trois jeunes filles, aura en outre à se prononcer sur le caractère vulnérable de ces dernières : la juge d’instruction niçoise en charge du dossier l’avait retenue, indiquant que Sean O’Neil aurait « délibérément usé de manipulations notamment mentales pour les séduire tout en les dominant et en les culpabilisant, en les isolant de leur vie sociale notamment par la pratique de rituels, aux fins de leur imposer des rapports sexuels non réellement consentis ».

En octobre 2013, les jurés des Alpes-Maritimes l’avaient condamné pour le viol de deux des adolescentes, mais acquitté pour la troisième et pour une tentative de corruption de mineure. La cour d’assises n’avait pas retenu la circonstance aggravante de vulnérabilité des jeunes filles.

Le verdict est attendu lundi.

 

FONTE: Ouest-France

http://www.saint-brieuc.maville.com/actu/actudet_-justice-le-gourou-adepte-de-krishna-accuse-de-viols-d-adolescentes_54135-2727985_actu.Htm

 

Le gourou de Valbonne rejugé pour viols à Aix-en-Provence

Sean O’Neill, 43 ans, comparaît depuis mercredi après-midi devant la cour d’appel des Bouches-du-Rhône. Cet informaticien australien est accusé d’avoir violé trois adolescentes à son domicile de Valbonne (Alpes-Maritimes) entre 2009 et 2010.

Un adepte d’Hare Krisna est jugé en appel à Aix-en-Provence pour des viols qu’il aurait commis sur trois adolescentes d’une quinzaine d’années. Il aurait manipulé ses victimes pour les convaincre d’avoir des relations sexuelles avec lui.

Sean O’Neill, 43 ans, demandait aux jeunes filles de l’appeler “mon roi” et les considérait comme ses esclaves. Les adolescentes expliquent avoir été complètement sous l’emprise de cet Australien. Il leur demandait de vivre nues dans son appartement et leur imposait prières, régime végétarien et relations sexuelles. Un expert considère qu’elles étaient quasiment sous hypnose.

Condamné à 15 ans de réclusion en première instance à Nice en 2013, il a fait appel car il affirme être innocent. Selon lui, les jeunes filles étaient totalement consentantes et l’imploraient à genoux pour coucher avec lui.

Le procès de ce gourou se déroule à huis clos et et le verdict est attendu lundi.

 

FONTE: france bleu

http://www.francebleu.fr/justice/gourou/le-gourou-de-valbonne-rejuge-pour-viols-aix-en-provence-2191737

Advertisements

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...