FRANCIA. Salute: attenzione alle derive settarie

12 Maggio 2015

Estratto liberamente tradotto da favisonlus, dall’articolo “Santé : gare aux dérives sectaires“, pubblicato oggi su Le Particulier

http://www.leparticulier.fr/jcms/p1_1584834/sante-gare-aux-derives-sectaires

Francia – Guru terapeuti, esplosione di prodotti e metodi miracolosi, esercizio illegale della medicina…dei 2400 fatti legati alle cosiddette sette, più di un caso su tre concerne il settore della salute, secondo l’ultimo Rapporto della Missione interministeriale di vigilanza e contrasto alle derive settarie (MIVILUDES). Nella maggior parte dei casi gli abusi  commessi riguardano il campo comportamentale  (coaching, mantenimento dell’equilibrio energetico, rivitalizzazione dei chakra …), ma i professionisti della salute non sono da meno. Per sfuggire alle sanzioni dell’Ordine certi medici non esitano a farsi radiare continuando a utilizzare il loro titolo per mantenere la fiducia dei pazienti. Come sottolinea la Miviludes, “stiamo assistendo alla costruzione di una rete quasi mafiosa composta da ciarlatani che hanno per obiettivo il denaro e la manipolazione psicologica delle loro vittime”. La Miviludes lancia l’allerta anche sulla vendita di prodotti miracolosi, per esempio l’acqua Kaqun, spacciata come rimedio per curare il cancro o il fungo Reishi, una sorta di rimedio universale.  Se in generale tutto questo potrebbe portare a sorridere, -ricorda la Miviludes-, la consulenza fornita può risultare devastante, in particolare per i pazienti sottoposti a terapie pesanti o a frequenti ospedalizzazioni. Per aumentare la conoscenza  e la consapevolezza dei rischi legati a talune medicine alternative, la Miviludes sta operando per rafforzare la prevenzione. I cittadini francesi possono inoltre segnalare alla Miviludes i loro casi compilando un modulo online al seguente indirizzo

http://www.derives-sectes.gouv.fr/quelles-instances-saisir/informer-la-miviludes-d-une-derive-sectaire

 

Di seguito l’articolo integrale in lingua originale

 

Santé : gare aux dérives sectaires

par ALEXANDRE (Stéphanie)

Gourou thérapeutes, explosion des produits et des méthodes miracles, exercice illicite de la médecine… Parmi les 2 400 faits en lien avec des dérives sectaires, plus d’un cas sur trois concernait le domaine de la santé, selon le dernier rapport de la Mission interministérielle en charge de lutter contre ces pratiques douteuses.

 Face à la maladie, des mandarins de la souffrance humaine, manipulateurs sans limite et sans scrupule ont fait de la détresse de bon nombre de nos concitoyens leur chasse “, note la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires). Dans son dernier rapport, l’organisme souligne que le secteur de la santé physique ou psychique représente à lui seul 39 % des signalements.

L’argent et la mise en sous emprise

Du gourou-psychothérapeute aux méthodes douteuses dites “expérimentales”, en passant par les produits miracles, les dérives sectaires ne manquent pas. Le plus souvent, les abus se situent dans le domaine comportemental (coaching, maintien des énergies, redynamisation des équilibres et des chakras…). Mais les professionnels de santé ne sont pas en reste ! Pour échapper aux sanctions de l’Ordre, certains médécins n’hésitent pas à se faire radier tout continueant d’utiliser leur titre, afin de garder la confiance de leurs patients.  C’est ainsi que l’inventeur de la chromothérapie, par exemple, radié à vie par le Conseil de l’ordre des médecins, se fait toujours passer pour un docteur, selon le rapport. Comme le souligne Miviludes,” on assiste à la construction de réseaux quasi mafieux”, composés de charlatans qui n’ont que l’argent et la mise sous emprise de leur victime, pour objectif.

La Miviludes alerte également sur les vendeurs de produits miracles, par exemple l’eau Kaqun, censée guérir le cancer ou le champignon Reishi, une sorte de remède universel.

Si dans l’absolu, “tout cela pourrait prêter à sourir”, rappelle Miviludes, les conseils donnés peuvent être dévastateurs pour le patient, notamment pour ceux soumis à des traitements lourds et des hospitalisations fréquentes. Ce sont des proies faciles car ces malades tout tenter en vue d’augmenter leurs chances de guérison. En France, le marché poptentiel, est conséquent puisqu’environ quinze millions de personnes sont
en affection de longue durée, atteintes de cancers, de la maladie de Parkinson, d’une sclérose en plaques, de diabète, etc.

Comment lutter et signaler ces dérives sectaires ?

En vue de sensibiliser la population aux risques de certaines médecines alternatives, Miviludes souhaite renforcer la prévention. Dans ce cadre, l’organisme a signé une convention pour la lutte contre les dérives sectaires en santé avec l’ARS Ile-de-France, en 2013, en vue d’accroître le nombre de signalements sur les dérives constatées dans le domaine de la santé. Les personnes confrontés à une situation à des dérives sectaires ou à un risque de dérive sectaire peuvent le signaler à la Miviludes  en remplissant formulaire en ligne.

 

 

 

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...